PCA, un modèle de société ?

PCA, un modèle de société ?Des Plans de Continuités des Activités(PCA) comme mode de gouvernement. Des États seulement gérés par des dispositifs de sortie de crise. Un ministère de la crise avec une place de N ° 2 du gouvernement dans l’ordre protocolaire pour le tenant du poste…

Lubies d’auteurs ou hypothèses raisonnables ? Quatre caractéristiques entrouvrent les portes d’une telle vision : l’accroissement des crises répertoriées, la demande croissante de sécurité, le perfectionnement des systèmes pour y répondre, enfin l’affaissement des fonctions régaliennes des États.

Sur ce socle, tout est envisageable et ce qui effraie le citoyen stimule le romancier : des structures lancées par les États mais financées par des capitaux privés, aux réglementations faibles et contournées. Usines à gaz, machines de communication à dénominations ronflantes visant à rassurer les peuples…

La prospective est le chemin rêvé pour se fourvoyer ; ne parions pas, rêvons seulement.